Logo ARS


Forum Santé Mentale : Enjeux, Innovations et Perspectives

Plus de 600 personnes ont participé au Forum « Santé Mentale : enjeux, innovations et perspectives » organisé par l'ARS Île-de-France le 14 février 2012.

Des échanges en séance plénière autour de propositions concrètes d’amélioration du dispositif régional

Cet évènement a été l’occasion d’échanger avec les professionnels et acteurs régionaux concernés autour des cinq thématiques suivantes :

  • Promouvoir une approche intégrée des parcours de santé et de vie
  • Faciliter l’accès aux soins
  • Agir en prévention et favoriser la promotion de la santé mentale
  • Citoyenneté et santé mentale
  • Justice et santé mentale

Pour chacune d’entre elles, des groupes de travail ont formulés des constats et propositions spécifiques aux réalités régionales largement soumis au débat avec la salle.

Un temps introductif a été consacré au concept de santé mentale et à ses évolutions en présence des auteurs des principaux rapports publics : V. KOVESS-MASFETY, J-L. ROELANDT, P. CLERY MELIN, J-C. PASCAL , G. MASSE et E. COUTY. Ils se sont exprimés sur les enjeux et les spécificités de la région.

Des préoccupations et recommandations entendues par Claude Evin

Présent lors de cette journée, le Directeur Général de l’ARS a retenu un certain nombre de propositions qu’il souhaite approfondir et mettre en œuvre dans le cadre de sa politique régionale de santé.

En effet, il propose d’engager une réflexion sur la création de filières spécifiques géronto-psychiatriques, d’un centre de coordination psychiatrique régional, d’une structure régionale d’information et de communication en santé mentale ou encore d’une maison régionale de la santé mentale.

L’amélioration des délais de réponse et la régulation régionale, le décloisonnement et les partenariats, l’Education Thérapeutique du Patient, l’appui aux aidants et les conseils locaux de santé mentale sont autant de priorités que Claude Evin souhaite promouvoir.

Une instance régionale de concertation en matière de santé mentale ouverte aux usagers et aux acteurs des champs sanitaire, social et médico-social pourra également voir le jour.