Logo ARS


Mars Bleu 2011

Le mois du dépistage du cancer colorectal.

Dès 50 ans, c’est le moment… de parler du dépistage du cancer colorectal à son médecin traitant

Mars, est le mois national de mobilisation contre le cancer colorectal. A cette occasion  l’Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère chargé de la Santé, l’Assurance maladie, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et le Régime Social des Indépendants (RSI) développe un programme d’information et vise principalement à favoriser le passage à l’acte des personnes de plus de 50 ans, en les incitant à parler du dépistage avec leur médecin traitant.

L’Agence Régionale de Santé de l’Ile-de-France soutient et accompagne cet évènement de santé publique

L'ARS partenaire de l'opération Colon Géant

La lutte contre les cancers est l'une des priorités de santé de l'ARS Ile-de-France pour la population de la région, et le dépistage organisé représente un enjeu clef réduire la mortalité par cancer.

Au titre des missions que lui confie l'Etat, l'ARS encadre et finance les structures qui mettent en place le dépistage organisé des cancers dans chaque département d'Ile-de-France. A Paris, ce pilotage associe le département de Paris et la CPAM.

Le déploiement du dépistage auprès des 50 - 74 ans, lancé en 2007 par ADECA 75 à Paris, est un enjeu particulièrement important. Les résultats dans la montée en charge de ce dépistage évoque le besoin d'une communication soutenue et adaptée pour éveiller l'intérêt du public et renforcer la mobilisation des professionnels de santé.

L'opération Colon Géant, lancée par cette association, présente le dépistage auprès du grand public d’une façon pédagogique et ludique. La manifestation sur le parvis de la gare Montparnasse bénéficiera non seulement aux Parisiens, mais à tous les Franciliens et nombreux visiteurs de passage. La déclinaison de cette campagne en version mobile sur différents sites, notamment du nord-est parisien où les indicateurs de santé sont moins favorables, s'inscrit aussi dans un objectif stratégique pour l'ARS de réduction des inégalités sociales de santé.

Epidémiologie du cancer colorectal

En 2010, on estimait à 40 000, environ, le nombre de nouveaux cas de cancer colorectal en France dont 53 % survenant chez l’homme. Avec environ 17 400 décès estimés en 2010, le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer en France après le cancer du poumon (28 700 décès) – sources Institut de Veille Sanitaire (InVS).

En Ile-de-France, selon l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) 5 671 cas ont été estimés en 2003 (2 922 hommes et 2 749 femmes). Sur la période 1999-2001, 2 214 Franciliens (1 087 hommes et 1 127 femmes) sont décédés chaque année d’un cancer du côlon-rectum.

Les facteurs qui augmentent le risque du cancer colorectal concernent principalement le surpoids et l’obésité, la consommation de boissons alcoolisées et l’excès de viandes rouges et de charcuteries.

La participation du dépistage organisé du cancer colorectal en Ile-de-France

Participation au programme national de dépistage organisé du cancer colorectal en Ile-de-France - Années 2009-2010 

 

 

HOMMES

FEMMES

 

Nbre de personnes dépistées

Population Insee cible

Taux d’exclusion

Taux de participation Insee

Nbre de personnes dépistées

Population Insee cible

Taux d’exclusion

Taux de participation Insee

Ile-de-France

300 165

1 312 003

8,7

25,1

381 809

1 424 513

10,1

29,8

75- Paris

38 692

236 306

7,0

17,6

50 833

275 572

8,4

20,1

77- Seine-et-Marne

41 698

153 739

10,4

30,3

49 384

159 895

11,2

34,8

78- Yvelines

38 293

171 686

8,2

24,3

52 916

183 105

11,0

32,5

91- Essonne *

36 038

144 862

12,9

28,6

44 196

153 595

14,5

33,7

92- Hauts-de-Seine

33 660

163 233

5,3

21,8

44 109

184 421

6,1

25,5

93- Seine-Saint-Denis *

46 596

163 146

10,8

32,0

57 214

167 295

12,1

38,9

94- Val-de-Marne

35 264

145 546

9,7

26,8

45 916

160 237

11,4

32,3

95- Val-d'Oise

29 924

133 487

6,4

23,9

37 241

140 396

7,5

28,7

(Sources : Institut de Veille Sanitaire - 1 Mars 2011)
*départements pilotes du programme, c'est-à-dire ayant débuté avant 2007 (ces départements ont donc terminé leur deuxième campagne de dépistage).

 

 

TOUS SEXES

 

Nbre de personnes dépistées

Population Insee cible

Taux d’exclusion

Taux de participation Insee

Ile-de-France

681 974

2 736 516

9,4

27,5

75- Paris

89 525

511 878

7,8

19,0

77- Seine-et-Marne

91 082

313 634

10,8

32,6

78- Yvelines

91 209

354 791

9,7

28,5

91- Essonne *

80 234

298 456

13,7

31,2

92- Hauts-de-Seine

77 769

347 654

5,7

23,7

93- Seine-Saint-Denis *

103 810

330 440

11,4

35,5

94- Val-de-Marne

81 180

305 782

10,6

29,7

95- Val-d'Oise

67 165

273 882

7,0

26,4

 (Sources : Institut de Veille Sanitaire - 1 Mars 2011)
*départements pilotes du programme, c'est-à-dire ayant débuté avant 2007 (ces départements ont donc terminé leur deuxième campagne de dépistage).

Les structures de dépistage en Ile-de-France

 Coordonnées des structures en charge de l'organisation des dépistages par département En Ile-de-France  

 

 

75

Paris

ADECA 75

0 800 10 50 32

77

Seine et Marne

A.D.C. 77

01 60 62 00 00

78

Yvelines

ADMY

0 805 11 40 00

91

Essonne

A.D.M.C.

01 64 90 52 12

92

Hauts de Seine

ADK 92

0 800 800 444

93

Seine Saint Denis

ARDEPASS

0 800 50 42 37

94

Val de Marne

ADOC 94

0 800 69 27 78

95

Val d'Oise

P.S.V.O

0 800 33 23 57

 

(Sources : Institut National du Cancer INCA – Assurance Maladie)